Conseils rapides : Comment améliorer votre mémoire

Conseils rapides : Comment améliorer votre mémoire

mars 14, 2021 0 Par Abdellah

Combinez ces techniques pour créer un système de mémoire personnalisé qui correspond à votre style d’apprentissage!

1) L’organisation : Les informations organisées sont plus faciles à trouver

  • Apprenez du général au particulier: L’apprentissage et la mémorisation augmentent si nous avons une vue d’ensemble avant d’essayer de comprendre tous les détails. Ainsi, lorsque vous lisez un livre, parcourez-le d’abord pour trouver l’idée générale. Lorsque vous abordez un cours, ayez une vue d’ensemble en parlant avec quelqu’un qui l’a déjà lu ou en parcourant le manuel. Listez les faits par ordre alphabétique ou chronologique.
  • Donnez du sens à vos informations : Lorsqu’une information vous aide à obtenir quelque chose que vous voulez, elle est plus facile à retenir. Si un cours t’ennuie ou te démotive, cherche des liens entre ce que tu veux et ce que tu étudies.
  • Créez des associations : Lorsque vous introduisez de nouvelles informations, vous pouvez vous en souvenir plus efficacement si vous les stockez près d’informations similaires. Donc, associez-les à quelque chose que vous connaissez déjà.

2) Utilisez votre corps : L’apprentissage est un processus actif ; faites appel à tous vos sens

  • Apprenez une fois, activement : Créer de l’énergie et de l’action améliore grandement la mémoire. Tenez-vous debout lorsque vous étudiez. Faites des allers-retours pendant que vous récitez la matière. Utilisez vos mains. L’apprentissage n’est pas une activité passive !
  • Détendez-vous : Lorsque nous sommes capables de nous concentrer et de nous occuper de ce que nous voulons, nous absorbons plus rapidement les nouvelles informations et nous nous en souvenons avec plus de précision. La relaxation nous aide à faire le vide dans notre esprit et à concentrer notre attention.
  • Créez des images : Les informations visuelles sont associées à une partie différente du cerveau que les informations verbales. Créer une image permet non seulement de stocker l’information dans deux parties du cerveau, mais aussi de relier les faits et d’illustrer les relations. Faites un dessin. Utilisez des couleurs. Rendez les images absurdes et mémorables. Les cartes mentales peuvent être très utiles.
  • Récitez à haute voix : Lorsque vous répétez quelque chose à haute voix, vous ancrez le concept dans deux sens différents ; le résultat combiné est synergique ! Lisez donc votre texte à voix haute, parlez-en à quelqu’un, feuilletez vos cartes de notes… mais à voix haute !
  • Répétez l’information : La répétition est le moyen de mémorisation le plus courant, car il fonctionne. Elle est plus efficace lorsque vous la mettez dans vos propres mots, car vous êtes obligé d’y penser. Mais vous pouvez aussi vous amuser en en faisant une chanson ou en imitant quelqu’un (un artiste, un politicien) pendant que vous récitez.
  • Utiliser l’écriture : Car l’écriture répétitive est une technique puissante (vous vous souvenez d’avoir écrit vos mots d’orthographe ou vos faits de mathématiques ?) L’écriture fait appel à un autre type de mémoire et encourage les processus de pensée logiques et cohérents (et, ce faisant, met en évidence les lacunes de nos connaissances).

3) Utilisez votre cerveau : Travaillez avec votre mémoire, pas contre elle.

  • Réduisez les interférences : Notre cerveau est moins efficace lorsque l’attention est divisée entre plusieurs tâches. Créez donc un espace d’étude où les distractions visuelles et auditives sont minimales. Faites de petites pauses fréquentes pour vous recentrer.
  • Sur-apprenez : Étudiez la matière jusqu’à ce qu’elle devienne une seconde nature ; il ne s’agit pas seulement de la connaître suffisamment bien pour passer un examen. Faites les devoirs, puis décortiquez-les, examinez-les, complétez-les, etc. Les récompenses potentielles sont la rapidité, la précision et une plus grande confiance en soi à l’examen.
  • Échappez au piège de la mémoire à court terme : la mémoire à court terme s’estompe rapidement. Pour transférer l’information vers la mémoire à long terme (et la rendre disponible plus tard dans le semestre, au moment de l’examen !), faites de courtes révisions périodiquement entre les sessions d’étude, relisez vos notes après le cours ou faites de fréquentes mini-révisions quotidiennes/hebdomadaires.
  • Répartissez l’apprentissage : Les recherches montrent que les sessions d’étude marathon ne sont pas efficaces. Vous pouvez faire beaucoup plus de choses en trois sessions de deux heures qu’en une seule session de six heures. Entraînez-vous à répartir votre temps d’étude en tranches avec des pauses fréquentes.
  • Gardez une attitude positive : Des études montrent que si vous répétez des sentiments négatifs à propos d’un sujet, vous augmentez vos chances d’échouer ! On améliore le succès en remplaçant les pensées négatives par des pensées positives, mais réalistes. Par exemple, remplacez “Je ne peux pas le faire”. par “Ce n’est pas facile, mais je vais accepter ce défi et me rapprocher de mes objectifs”.
  • Choisissez ce que vous ne voulez pas garder en mémoire : Tout comme nous choisissons d’éviter certains aliments, nous pouvons choisir de ne pas retenir certains types d’informations. Déterminez ce qu’il est essentiel de retenir en extrayant les concepts fondamentaux et abrégez les grands passages d’informations en phrases faciles à digérer.
  • Combinez les techniques de mémorisation : Toutes ces techniques de mémorisation fonctionnent encore mieux lorsqu’elles sont combinées ; l’effet est synergique !

4) Rappelez-vous : C’est plus facile lorsque vous utilisez les autres principes pour stocker l’information.

  • Rappelez-vous quelque chose d’autre : lorsque vous êtes bloqué et que vous n’arrivez pas à vous souvenir, pensez à quelque chose en rapport avec l’information. Rappelez-vous que les informations liées sont stockées ensemble. Vous pouvez donc débloquer votre mémoire en stimulant cette zone de votre mémoire.
  • Remarquez ce dont vous vous souvenez : La mémoire est liée à nos styles d’apprentissage. Nous nous souvenons donc mieux de différents types d’informations que d’autres. Prenez note du type d’informations dont vous vous souvenez naturellement et facilement. Travaillez dans le cadre de cette force.
  • Utilisez l’information acquise avant de la perdre : Même les informations stockées dans la mémoire à long terme deviennent difficiles d’accès si nous ne les utilisons pas régulièrement. Alors, lisez-la, écrivez-la, parlez-la, écoutez-la ou appliquez-la. Cette méthode est particulièrement efficace lorsque vous devez vous rappeler des informations d’un cours précédent. Conservez vos notes, vos textes, etc. afin de pouvoir réviser les informations.